Contactez-nous
Bureau d'Ottawa
466 Tremblay Road
Ottawa, ON K1G 3R1

Téléphone: 613-231-2266
Télécopieur: 613-231-2345
Sans frais: 1-888-613-1234
Bureau de Winnipeg
175 Hargrave Street, Suite 100
Winnipeg, MB R3C 3R8

Téléphone: (204) 942-4438
Télécopieur: (204) 943-5998
Sans frais: 1-888-204-1234

Nouvelles



janvier 25, 2012
Moins de médicaments couverts par les listes de médicaments provinciales

Une étude nationale des listes de médicaments provinciales et territoriales révèle que de moins en moins de nouveaux médicaments d’ordonnance sont couverts par les régimes d’assurance-médicaments des gouvernements.

Selon l’étude menée par l’Université de l’Alberta et publiée dans le Journal de l’Association médicale canadienne, le nombre de nouveaux médicaments d’ordonnance inscrits aux listes de médicaments provinciales a chuté substantiellement après la création en 2003 du Programme commun d’évaluation des médicaments (PCEM), l’agence nationale responsable de l’évaluation de l’efficacité, de la sécurité et de l’efficience des nouveaux médicaments.

Environ 200 nouveaux médicaments ont été autorisés au Canada au cours des 10 dernières années mais seulement 53 ont été ajoutés aux listes de médicaments provinciales et territoriales par le PCEM.

L’étude de l’Université de l’Alberta souligne qu’avant la création du PCEM, les nouveaux médicaments représentaient entre 47 % et 66 % des listes de médicaments provinciales et territoriales.  Ce nombre se situe aujourd’hui entre 12 % et 40 %.

Cependant, selon l’auteur de l’étude, le docteur Dean Eurich, cette réduction n’est peut-être pas nécessairement de mauvaise augure.

« Je ne suis pas certain que ce soit actuellement au détriment du public, » dit-il.  « Pour plusieurs catégories de médicaments, comme par exemple les antihypertenseurs et antidépresseurs, il existe peut-être déjà cinq ou six versions similaires du même médicament sur le marché.  Ajouter un autre de ces médicaments « moi aussi » typiquement plus dispendieux n’est peut-être pas nécessairement dans l’intérêt du public. »

Les chercheurs de l’Université de l’Alberta soulignent que les changements apportés aux processus de fabrication des médicaments influencent peut-être aussi la composition des listes de médicaments provinciales.

Selon l’étude, les compagnies pharmaceutiques se concentrent maintenant sur la recherche, le développement et l’introduction de médicaments complexes et spécialisés pour traiter des troubles ou maladies spécifiques plutôt que sur le traitement de maladies primaires généralisées comme l’hypertension.

« Les médicaments actuellement introduits sur le marché sont tout de même valables mais ils s’adressent à des traitements très spécialisés, » note le docteur Eurich.

Spécialistes des avantages sociaux
Formulaires importants
Formulaires pour soins médicaux et dentaires
Formulaires pour soins médicaux et dentaires
Formulaires de dépôt préautorisé
Formulaires de dépôt préautorisé
Formulaire de paiement préautorisé Ottawa seulement
Formulaire de paiement préautorisé Ottawa seulement
Si vous partagez notre dévouement de fournir un « Service au-delà de vos attentesMC »
Programmes financiers personnels pour vous et votre famille.
Nouvelles
12 d├ęcembre, 2017
Le gouvernement de l’Ontario introduit l’Assuran...
04 juillet, 2017
Vous songez à une carrière à Coughlin &...
17 mars, 2017
La vidéo de Coughlin montre comment nos services peuv...