Contactez-nous
Bureau d'Ottawa
466 Tremblay Road
Ottawa, ON K1G 3R1

Téléphone: 613-231-2266
Télécopieur: 613-231-2345
Sans frais: 1-888-613-1234
Bureau de Winnipeg
175 Hargrave Street, Suite 100
Winnipeg, MB R3C 3R8

Téléphone: (204) 942-4438
Télécopieur: (204) 943-5998
Sans frais: 1-888-204-1234

Nouvelles



mai 07, 2014
L’interminable débat sur la cigarette électronique : un sujet brûlant ou que de la fumée ?

Les débats entourant la cigarette électronique (aussi appelée e-cigarette) se poursuit alors que de plus en plus de gens se tournent vers ce nouvel appareil.

À ce jour, Santé Canada a émis des avis de cessation et d’abstention à plus de 250 commerçants qui vendaient des cigarettes électroniques à base de nicotine. L’organisme de règlementation a cependant été confronté à une forte opposition de la part des détaillants de la cigarette électronique et de plusieurs organismes de promotion des droits de la personne, incluant des promoteurs des droits des non-fumeurs et de la santé publique.

La cigarette électronique se veut un substitut aux produits du tabac. L’appareil mécanique utilise un élément chauffant pour vaporiser une solution liquide composée de propylèneglycol, de nicotine liquide et de saveur. Alimenté par de petites piles, la solution liquide est chauffée par l’appareil, créant une vapeur d’eau qui est ensuite inhalée, tout comme pour une cigarette.

Au cœur du débat, la question visant à déterminer si la cigarette électronique est une nouvelle façon de fumer ou un produit efficace d’abandon du tabac. Les partisans du produit arguent que la cigarette électronique peut être utilisée pour réduire graduellement le contenu de nicotine à chaque remplissage, leur permettant peut-être de se débarrasser une fois pour toute de l’accoutumance au tabac.

« Nous n’avons jamais eu connaissance d’un produit de substitution de la nicotine ayant suscité autant d’intérêt chez les fumeurs, » déclare France Damphousse, chercheuse de l’Association des droits des non-fumeurs du Canada.

Selon madame Damphousse, la cigarette électronique est une alternative sécuritaire aux cigarettes traditionnelles, qui, en plus de susciter l’accoutumance à la nicotine, contiennent du goudron, des produits chimiques et d’autres dérivés toxiques de la combustion du tabac.

« Si vous avez le choix parce que vous êtes accoutumé [à la nicotine], optez pour un produit plus sécuritaire, » suggère madame Damphousse.

Santé Canada rétorque que, malgré les apparences, la cigarette électronique « peut potentiellement causer un empoisonnement à la nicotine ou l’accoutumance. » De même, selon l’agence, le propylèneglycol chauffé peut irriter la bouche et la gorge. Elle n’a cependant pas émis d’interdiction absolue pour ce produit.

Bien que plusieurs détaillants et l’Association en faveur de la commercialisation de la cigarette électronique arguent que la majorité des consommateurs utilisent le produit pour se désaccoutumer du tabac, des groupes comme la Société canadienne du cancer ont émis des mises en garde à l’effet que la popularité croissante de la cigarette électronique chez les jeunes risque de « re-normaliser »  l’usage du tabac tout en augmentant les taux d’accoutumance.

Cette position est appuyée par des experts prééminents de la santé, y compris le médecin-chef de la Nouvelle-Écosse, le docteur Robert Strang.

« Au cours de la dernière décennie, nous avons fait de gros progrès, surtout chez les jeunes. Nous avons une génération de jeunes ayant grandi dans un environnement où les non-fumeurs sont la norme.  Nous risquons maintenant de régresser, » dit-il.

Bien que l’évidence médicale sur la cigarette électronique soit limitée, des indicateurs précoces en Nouvelle-Zélande semblent confirmer que la cigarette électronique est un produit d’abandon du tabac. Des essais cliniques auprès de 657 citoyens du pays indiquent que 7,3 % des utilisateurs de la cigarette électronique ont complètement abandonné le tabac après six mois, comparativement à 5,8 % des utilisateurs du timbre à la nicotine.

Qu’il s’agisse d’un produit d’abandon du tabac ou d’une méthode plus douce de consommation de nicotine, la popularité de la cigarette électronique augmente rapidement. Selon des données publiées par Wells Fargo Securities, si la tendance actuelle se maintient, l’usage d’appareils électroniques « pourrait dépasser la cigarette traditionnelle au cours de la prochaine décennie. »

Jusqu’à ce que son statut soit clarifié par Santé Canada, il appert que la cigarette électronique soit un défi de taille pour les commanditaires et administrateurs de régimes.

Spécialistes des avantages sociaux
Formulaires importants
Formulaires pour soins médicaux et dentaires
Formulaires pour soins médicaux et dentaires
Formulaires de dépôt préautorisé
Formulaires de dépôt préautorisé
Formulaire de paiement préautorisé Ottawa seulement
Formulaire de paiement préautorisé Ottawa seulement
Si vous partagez notre dévouement de fournir un « Service au-delà de vos attentesMC »
Programmes financiers personnels pour vous et votre famille.
Nouvelles
12 d├ęcembre, 2017
Le gouvernement de l’Ontario introduit l’Assuran...
04 juillet, 2017
Vous songez à une carrière à Coughlin &...
17 mars, 2017
La vidéo de Coughlin montre comment nos services peuv...