Contactez-nous
Bureau d'Ottawa
466 Tremblay Road
Ottawa, ON K1G 3R1

Téléphone: 613-231-2266
Télécopieur: 613-231-2345
Sans frais: 1-888-613-1234
Bureau de Winnipeg

Mailing address:
C.P. 764
Winnipeg, MB R3C 2L4

Street address:
1403 boul. Kenaston,
unité 1391
Winnipeg, MB R3P 2T5

Téléphone: (204) 942-4438
Télécopieur: (204) 943-5998
Sans frais: 1-888-204-1234

Nouvelles



janvier 22, 2014
Le cancer, principale cause de décès professionnel

Selon le Journal de l’Association médicale canadienne (JAMC), le cancer est devenu la principale cause de réclamation pour décès professionnel en Ontario.

Selon une étude publiée par le JAMC, ce type de cancer compte pour 63 % des décès professionnels dans la province à l’heure actuelle. Les blessures traumatiques, tels les accidents du travail, représentent seulement 23 % de ces décès.

Les données de 2012 inversent presque les statistiques traditionnelles de décès. Par exemple, en 1997, 51 % des réclamations pour décès professionnel en Ontario résultaient de blessures ou de conditions traumatiques. Les cancers professionnels totalisaient alors 30 % de ces réclamations.

Bien que l’article du JAMC ne porte que sur l’Ontario, l’augmentation des taux de cancer professionnel devrait inquiéter les employeurs et commanditaires de régimes des autres juridictions.

Le cancer professionnel survient généralement suite à une exposition à une ou des substances carcinogènes au travail. Selon l’Occupational Cancer Research un groupe de chercheurs du Centre de recherche sur le cancer professionnel (OCRC), de l’University de York à Toronto, l’augmentation subite des décès causés par des cancers professionnels est particulièrement préoccupante, car plusieurs des cancers diagnostiqués aujourd’hui résultent d’une exposition il y a plus de 30 ans.

« Les réclamations pour cancer professionnel acceptées représentent seulement une petite fraction du nombre réel de cancers professionnels, » déclare l’OCRC. « Ceci parce que l’on estime que seul un petit nombre de cancers professionnels sont rapportés… Le nombre réel de ces cancers est par conséquent grossièrement sous-représenté dans les statistiques de réclamations acceptées. »

L’OCRC ajoute qu’elle est spécialement préoccupée par l’augmentation des cas de mésothéliome, une forme rare de cancer qui s’attaque à l’enveloppe protectrice de certains organes.

On estime que les substances carcinogènes au travail, comme les produits chimiques industriels, l’amiante, les métaux, les gaz d’échappement, les fibres, la poussière, la radiation et le tabagisme passif, ont contribué à cette augmentation des cancers professionnels.

« Pour freiner cette tendance, il importe de renforcer et d’appliquer plus étroitement les limites d’exposition professionnelle et de réduire l’utilisation de substances carcinogènes reconnues et suspectées et d’autres substances toxiques, » conclut l’OCRC.

Spécialistes des avantages sociaux
Programmes financiers personnels pour vous et votre famille.